Poher communauté

Carhaix-Plouguer – Cléden-Poher – Kergloff – Le Moustoir – Motreff – Plévin – Plounévézel – Poullaouen – Saint-Hernin – Treffrin – Tréogan

Actualités

Yann Jondot a porté sa charte d'accessibilité auprès des élus communautaires

Gravir les sommets ne lui fait pas peur. Après avoir vaincu le Kilimandjaro il y a un an et demi en joëlette, le maire paraplégique de Langoëlan, Yann Jondot part en tournée des EPCI bretonnes pour convaincre du bien-fondé de sa charte pour l'accessibilité. Le 13 juin dernier, il a trouvé une écoute favorable auprès des élus de Poher communauté.

Yann Jondot a été désigné Ambassadeur de l'accessibilité par Sophie Cluzel, Secrétaire d'État chargée des personnes handicapées. Il a déjà réussi à convaincre 232 des 250 communes morbihannaises de signer sa charte d'accessibilité. Il ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. « On espère bien porter cette expérimentation au sommet de l'État. « Si j'ai choisi de devenir maire, c'est bien pour revendiquer plus d'accessibilité. »
Mais le chemin est long. La première politique d'inclusion en faveur des personnes handicapées date de 1975. « La loi de 2005 concernant l'accessibilité des ERP pour les personnes en situation de handicap, n'a pas connue d'application effective. Depuis 2015, les établissement recevant du public (ERP) non encore accessibles ont établi un agenda d'accessibilité les engageant à réaliser les travaux dans un délai limité. »
Dans l'attente de cette mise en conformité, grâce à cette charte, Yann Jondot souhaite promouvoir une simplification des actions en proposant des mesures « pragmatiques et peu onéreuses qui pourraient être subventionnées par la Dotation d'équipement des territoires ruraux (DETR)."

Les mesures

Les mesures de cette charte sont « toutes de bon sens ». Il est proposé à chaque commune l'achat d'une rampe d'accès amovible très légère, mise à disposition en mairie, permettant de gravir l'équivalent de trois marches. « Concrètement, dans ma commune, il aurait fallu investir 80 000 € pour rendre accessible nos quatre chapelles, au risque de dénaturer les sites. Avec cette rampe, nous avons économisé 79 000 €, préservé le patrimoine et les administrés peuvent l'emprunter gratuitement en laissant leur carte d'identité en mairie. »
La charte propose aussi la pose d'une sonnette accessible devant les établissements publics, d'une rampe d'appui pour aider les personnes à mobilité réduite qui ne sont pas en fauteuils roulant à gravir quelques marches, ainsi que tout aménagement lié aux handicaps (bandes de guidage, marquage au sol, système d'aide à l'audition...).
Une autre mesure concerne une autoévaluation par le maire grâce à des autocollants permettant de visualiser le niveau d'adaptation des bâtiments communaux (A : réalisé, B : en réalisation ou C : en étude).
Un pragmatisme qui a reçu une écoute favorable de la part des élus communautaires des commissions finances et accessibilité, ainsi que du Président de Poher communauté : «  Je propose que Poher communauté et la Ville de Carhaix rentre dans cette démarche simple et concrète en signant la charte. » Charte qui pourrait être étudiée lors d'un prochain conseil communautaire.
« 30% de la population est touchée par un handicap, souligne Yann Jondot. Arrêtons de voir le handicap comme une contrainte et engageons-nous pour mettre en place des mesures simples afin de montrer qu'il y a là une véritable richesse humaine. »
 

Retourner à la liste

Haut page

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un amiimprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information

Lettre d'information