Bretagne Très Haut Débit : Carhaix et Le Moustoir en pole position

Le Syndicat mixte e-mégalis a décidé le lancement de la première tranche de travaux de Bretagne Très Haut Débit pour un montant de près de 100 millions d'euros. Les travaux auront lieu en 2014 et 2015. Carhaix fait partie des sites retenus.

"Poher communauté a toujours eu une démarche volontariste en matière de très haut débit, très tôt Poher communauté a choisi de prendre cette compétence", souligne Christian Troadec, le Président de la Communauté de communes.
"Nous avons bien mesuré l'enjeu que l'arrivée du très haut débit représentera pour le territoire en terme de service à la population, mais aussi en terme d'activité et d'emploi dans les années à venir."
À force de détermination, Poher communauté a obtenu de faire partie des quatre villes moyennes concernées par la première tranche de déploiement de la fibre optique et la sélection des zones bénéficiaires d'opérations de montée en débit.
Un choix établi par les Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), les départements et  la Région.
La première tranche de travaux concerne donc quatre villes moyennes - Auray, Carhaix (plaque comprenant Le Moustoir), Lamballe et Redon et une vingtaine de zones plus rurales - réparties sur tout le territoire breton - qui vont être équipées en fibre optique dans leur intégralité et pourront ainsi bénéficier de la fibre au domicile ou dans l'entreprise.
Poher communauté apportera une contribution financière de 445 € par prise connectée sur son territoire.

Déploiement régional
La tranche de travaux s'inscrit dans la première phase de déploiement régional de la fibre optique qui comporte trois types d'opérations sur la période 2014-2018. La première de ces opérations concerne la réalisation d'un programme de montée en débit, reposant sur la réalisation de points de raccordements mutualisés.
Puis viendra le déploiement du FTTH (fibre optique jusqu'au domicile) dans les villes moyennes (13 villes durant la première phase), correspondant à environ 100 000 prises et un nombre équivalent de prises réalisées en zone rurale.
Et enfin, troisième type d'opération : la réalisation de liaisons optiques spécifiques pour des sites prioritaires, d'éducation, de santé, d'entreprises ou de services publics, après définition du besoin.
Après avoir engagé les travaux de la première tranche­, les élus du Syndicat mixte définiront, selon les mêmes procédures de concertation, les contours de la deuxième tranche de travaux, dont le lancement interviendra avant même l'achèvement de la première phase.

 

Retourner à la liste